Au fil de l’histoire, la technologie a transformé les transports.  Les bateaux n’étaient autrefois qu’un arbre taillé qui pouvait transporter quelques personnes alors que maintenant le monde a des bateaux de croisière qui sont luxueux et peuvent transporter jusqu’à 8000 personnes.  Les chariots étaient tirés par les chevaux et maintenant les voitures sont propulsées par un moteur qui fonctionne au carburant.  Dans l’ensemble, la technologie a changé le transport depuis des centaines d’années, et maintenant qu’il y a une grande augmentation des connaissances technologiques, je crois qu’il y aura également une révolution dans les transports.  

Plus la technologie est avancée, plus elle peut être utilisée au profit des gens.  Les êtres humains aiment rendre leurs vies plus faciles et les transports ne font pas exception. La technologie peut avoir de nombreux avantages dans ce domaine des transports.  Par exemple, elle peut introduire différents types de sources d’énergie réutilisables pour créer à de nouveaux types de transports qui n’endommagent pas l’environnement.  Dans les dernières années, de nombreuses technologies ont été conçues pour développer des voitures autonomes.  Je pense que ces projets devraient essayer de réduire les erreurs humaines sur la route pour protéger la sécurité des personnes.  

Des entreprises comme Tesla et Hyperloop sont nécessaires pour aider le monde à avoir de grands changements.  Je pense que les problèmes environnementaux devenant de plus en plus urgents, les entreprises ayant de nouvelles idées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre deviendront de plus en plus pertinentes et importantes.  Cependant, je pense qu’il y a deux gros obstacles pour des nouveaux transports comme l’Hyperloop.  Le premier obstacle est que les modes de transport actuels fonctionnent très bien pour de nombreuses personnes.  Les gens ne veulent pas changer leur mode de vie sauf si le changement rendra leur vie plus pratique pour leurs nécessités particulières.  Le deuxième obstacle est que différentes personnes préfèrent ou nécessitent différents types de transport.  Par exemple, certaines personnes prennent le métro pour travailler tous les jours et ne voyagent pas loin, alors pourquoi est-ce qu’elles voudraient d’un type de transport comme l’hyperloop?  

En ce qui concerne les nouvelles technologies pour l’avenir des transports, j’espère que les idées sera beaucoup plus durable.  Vu que je complète un major dans les sciences de l’environnement, j’étudie les effets négatifs du CO2 et je sais que la limitation de ces émissions aidera de nombreux aspects de la vie des gens dans le monde entier.  J’espère aussi que les transports deviendront plus pratiques pour certaines personnes. Par exemple, mes arrière-grands-parents ne peuvent pas conduire et ils ne peuvent pas aller à l’hypermarché ou à l’église sans l’aide d’une autre personne.  Je pense que rendre les transports plus accessibles aiderait des gens comme mes grands-parents à voyager à leur convenance.  Je pense que différents types de changements technologiques auront des impacts sociaux différents.  Par exemple, les voyages sont une partie importante de la société aujourd’hui.  Il y a beaucoup de personnes qui désirent de voir le monde et découvrir de nouvelles cultures. Cependant, parce que les voyages sont trop chers ou longs, la plupart des gens n’ont pas accès aux voyages qu’ils souhaiteraient avoir. Je pense que l’amélioration de l’efficacité et la réduction le coût des voyages promouvront l’appréciation des différentes cultures et inspireraient l’harmonie entre les différentes personnes. Je crois que plus les gens vivent différentes cultures et modes de vie, la plus ils seront connectés et tolérants.  

Dans conclusion, l’avenir du transport est pertinent pour beaucoup de personnes et a nouvelle technologie peut améliorer de nombreux aspects du transport. Il pourrait contribuer à promouvoir plus de justice sociale à travers une démocratisation de certains modes de transport pour les personnes qui n’y ont pas accès tout en contribuant à protéger l’environnement.

Allie Greenwell

Xavier University